Les spécialités opérationnelles

La diversité des risques du département nécessite l’intervention de personnels qualifiés, spécialisés et de matériels adaptés. Pour cela, des équipes spécialisées interviennent dans différents domaines :

Incendies urbains et industriels

INCENDIE URBAIN ET INDUSTRIEL 2 

Ce domaine opérationnel spécifique est composé de 2 spécialités :

  • Feux urbains - caisson
  • Feux industriels

L'ensemble des sapeurs-pompiers est formé à la lutte contre les incendies.

Il existe également dans ce domaine un groupe spécialisé dans la Recherche de Causes et Circonstances d'Incendie (RCCI), composé notamment de 26 sapeurs-pompiers.

Milieu aquatique

AQUATIQUE 1 

Ce domaine opérationnel spécifique comprend 3 équipes spécialisées :

  • La plongée, composée de 21 sapeurs-pompiers
  • Le sauvetage aquatique à victime (SAV), sauvetage en eau vive (SEV), composé de 108 sapeurs-pompiers
  • La conduite d'embarcation, composés de 272 sapeurs-pompiers nautoniers

Milieu périlleux

Beaumont-Ventoux-accident montagne-12-02-19-SR 
 

Ce domaine opérationnel spécifique comprend plusieurs équipes spécialisées :

  • Le groupe de Secours en Milieu Périlleux et Montagne (SMPM) composé de 61 sapeurs-pompiers
  • La spéléo secours, composé de 8 sapeurs-pompiers
  • Interventions Milieu enneigé, composé de 17 sapeurs-pompiers
  • Interventions canyon, composé de 3 sapeurs-pompiers
  • et 4 sapeurs-pompiers spécialisés héliportés

 

Feux de forêt

fdf 

Ce domaine opérationnel est spécifique aux risques locaux. L'ensemble des sapeurs-pompiers vauclusiens est ainsi formé à la lutte contre les feux de forêt.

Il existe par ailleurs un groupe de Recherche de Causes et Circonstances d'Incendie de Forêt (RCCIF) composé notamment de 7 sapeurs-pompiers vauclusiens.

Le SDIS84 dispose également d’un Groupe d’Appui Feux de Forêt (GRAFF) dont la mission principale est la réalisation de feux tactiques (sécurisation des lisières contre les feux).  Le GRAFF aide également à l’établissement de grandes longueurs, la création de layons et aux missions de déposes aéroportées.

Risques technologiques et menace nrbce

RISQUE TECHNOLOGIQUE 3 

Ce domaine opérationnel spécifique comprend 3 équipes spécialisées :

  • Les risques chimiques et biologiques, composés de 109 sapeurs-pompiers
  • Le risque radiologique, composé de 91 sapeurs-pompiers
  • NRBCE (nucléaire, radiologique, biologique, chimique ou explosif), composé des sapeurs-pompiers des casernes disposant d'un fourgon pompe tonne ou d'une ambulance pour le niveau NRBCE1, 82 sapeurs-pompiers pour le niveau NRBCE2 et 31 sapeurs-pompiers pour le niveau NRBCE3.

Recherche, protection et interventions diverses

RECHERCHE PROTECTION INTERVENTIONS 

Ce domaine opérationnel spécifique comprend 2 équipes spécialisées :

  • Le sauvetage déblaiement, composé de 107 sapeurs-pompiers
  • La cynotechnique, composée de 5 sapeurs-pompiers, 3 chiens (et 3 chiens en formation)

Equipe de Reconnaissance et Surveillance avec Appui Drone

Depuis mai 2021, une Equipe de Reconnaissance et Surveillance avec Appui Drone (ERSAD) a été créée. Elle est composée de 6 sapeurs-pompiers télépilotes.

Ses missions opérationnelles :

  • Reconnaissance aérienne dans le cadre de missions de secours :

 - Feux d'espaces naturels ou de structures,

-  Inondations,

-  Recherche de personne,

-  Éboulement de bâtiments ou de structures,

-  Pollution ou irisation,

- Toute autre mission de secours où le Commandant des Opérations de Secours juge utile l’emploi d’un drone.

  • Relevés cartographiques et thermiques à l'usage du commandant des opérations de secours.
  • Prise de photographies et vidéos à l'usage du commandant des opérations de secours.
  • Surveillance aérienne dans le cadre de missions de secours.

Ses missions fonctionnelles :

  • Relevés cartographiques.
  • Prise de photographies et vidéos.
  • Exercices d’appui avec équipes spécialisées.
  • Recherche et Causes Circonstances Incendie

 DSC8622 

Information utilisation des drones par les sapeurs-pompiers de Vaucluse

Les sapeurs-pompiers de Vaucluse sont en capacité d’utiliser des drones afin de réaliser des captations photos et vidéos utiles à la bonne gestion de leur intervention.

Dans les conditions prévues par les articles L. 242-2 à L. 242-4 code de la sécurité intérieure, le SDIS 84 est autorisé à mettre en œuvre en tous lieux des traitements de données à caractère personnel provenant de drones.

La base juridique du traitement est la mission d’intérêt public du SDIS.

Ces traitements ont pour finalité :

  • La prévention des risques naturels ou technologiques ;
  • Le secours aux personnes;
  • La lutte contre l’incendie.

Le drone revêt un intérêt incontestable pour assurer des fonctions prévention et de renseignement en opération de secours.

Il permet d’exploiter la 3ème dimension, et donc :

  • d’accroître les capacités d’engagement et de manœuvre des unités au sol, notamment lorsque les conditions sont défavorables et/ou chronophages (ressources comptées, situation d’urgence, accessibilité au sol délicate, zone étendue ou inaccessible) ;
  • de renforcer la sécurité des intervenants (évolution en zone dangereuse).

Les images recueillies sont stockées et traitées par le SDIS 84. Elles sont conservées pendant une durée de sept jours à compter de la fin du déploiement du dispositif de captation.

Au terme de ce délai, à l'exception de celles conservées pour être utilisées à des fins pédagogiques et de formation, ces données sont effacées automatiquement.

Les données utilisées à cette fin sont anonymisées.

Pour plus de renseignements : Captation et traitements d’images par des aéronefs de la sécurité civile | CNIL

Publié le 09 juin 2021 - Mis à jour le 06 février 2024