SP

Vous êtes ici : Accueil > SP > Devenir SPV - sapeur-pompier volontaire > Les tests sportifs de recrutement SPV

Les tests sportifs de recrutement SPV

Retrouvez ci-dessous la description de la nature et du déroulement des tests sportifs dans le cadre du recrutement des sapeurs-pompiers volontaires, ainsi que les barèmes.

A/ Déroulement et description des tests

Les candidats participent aux six tests dans l’ordre suivant :

1. Aérobie (Luc Léger)

Le candidat doit courir en navette sur une piste délimitée par deux lignes espacées de 20 mètres au rythme d’une bande sonore lui indiquant le nombre de paliers atteints. En début d’épreuve,la vitesse est lente puis elle augmente par palier toutes les soixante secondes. Le candidat doit alors régler sa vitesse de manière à se trouver en bout de piste au moment où retentit le signal sonore. Le candidat qui glisse ou tombe pendant l’épreuve est autorisé à poursuivre.

2. Souplesse vertébrale

Le candidat doit pousser d’une manière continue et du bout des doigts, une règle de section carrée d’environ 2 cm de côté placée sur un dispositif en forme de caisse après avoir placé les pieds contre celui-ci. Le candidat, assis sur une planche, est sanglé ou maintenu au niveau des genoux. Le 0 de référence de la graduation du dispositif est placé en bordure de la tablette supérieure, donc à 15 cm au-dessus du plan d’appui des pieds. Par flexion du tronc, bras tendus, le candidat pousse la réglette, pieds joints sans chaussures. La durée totale de l’épreuve est limitée à 2 essais et la position avancée doit être maintenue au moins 2 secondes.

3. Endurance musculaire des membres supérieurs

Le candidat saisit, avec ou sans l’aide d’un escabeau, une barre fixe placée entre 2,30 mètres et 2,50 mètres de hauteur, les mains en supination écartées approximativement de la largeur des épaules. A partir de la position de départ, en suspension totale bras tendus, les pieds ne touchant pas le sol, le candidat fléchit les bras (traction) au signal de l’examinateur sans balancement jusqu’à ce que son menton se trouve au-dessus du niveau de la barre, les bras fléchis, coude au-dessous de la barre. Dès l’atteinte de cette position, le chronométrage débute. Les mains et la poitrine sont les seules parties du corps pouvant être en contact avec la barre fixe. Le chronométrage s’arrête lorsque la position ne peut plus être maintenue et que les yeux du candidat se trouvent au niveau de la barre.

 

Pour les candidates féminines, deux réalisations sont possibles :

Une traction avec maintien en supination

La candidate effectue 1 traction complète et maintien la position menton au dessus de la barre. Le chronomètre s’arrête lorsque le menton passe en dessous de la barre de traction.

Maintien en supination

La candidate est dans l’impossibilité d’effectuer une traction. Elle monte sur une chaise pour prendre la position et maintenir la barre en supination menton au dessus de la barre. Le chronomètre s’arrête lorsque le menton passe en dessous de la barre de traction.

 

 

 

4. Gainage du bassin

Le candidat, en appui sur les avant bras, le genou au sol ; pieds écartés de 10cm, en appui sur le sol face intérieure des orteils, se soulève. Le corps doit être tendu, les membres inférieurs dans le prolongement du tronc, en appui sur les avant-bras et les orteils. La ceinture abdominale ne doit pas toucher le sol.  La tête, le tronc, les genoux et les pieds doivent être alignés. Le chronomètre s’arrête lorsque le candidat ne tient plus la position.

5. Puissance musculaire des membres supérieurs (pompes)

Position de départ (position haute):

Pieds écartés de 10 cm, en appui sur la face intérieure des orteils, bras tendus, mains en appui sur le sol, écartées de la largeur des épaules et corps en ligne (tête,tronc, fesses, genoux, pieds).

Position de départ (position à genoux) : candidates féminines entre 40 et 65 ans

Genoux écartés de 10 cm, bras tendus, mains en appui sur le sol, écartées de la largeur des épaules (placées au dessus des épaules) et corps en ligne (tête,tronc, fesses).

Position basse :

Bras fléchis, le corps en ligne droite, poitrine à 5 cm environ du sol.

L’objectif est de réaliser un maximum de pompes (se référer aux barèmes) en marquant clairement la position haute et basse. 

 

6. Puissance musculaire des membres inférieurs (Killy)

Le dos contre le mur, les cuisses horizontales formant un angle de 90° avec le buste et les jambes, tête en appui contre la paroi, le candidat doit garder cette position le plus longtemps possible (se référer aux barèmes).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B/ Barèmes des tests

Consultez le barème des tests en fonction de l'âge et du sexe des candidats.

le schéma de recrutement des SPV au SDIS84

schéma du parcours de formation des SPV