SP

Vous êtes ici : Accueil > SP > Devenir JSP - jeune sapeur-pompier > Les jeunes sapeurs-pompiers en Vaucluse

Les jeunes sapeurs-pompiers en Vaucluse

les jsp en manoeuvre

Le département de Vaucluse compte actuellement plus de 140 jeunes sapeurs-pompiers (chiffres juin 2020). Il existe 8 sections, organisées sous forme d’associations locales et regroupées sous l’égide de l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de Vaucluse (UDSP), qui a reçu l’habilitation préfectorale pour assurer cette mission de coordination.

Les sections de JSP, qui sont encadrées bénévolement par 117 animateurs et aides animateurs diplômés. Ce sont des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des enseignants associés ou toute autre personne qualifiée, spécialement formée à cet effet.

Les jeunes sapeurs-pompiers sont répartis dans 8 sections vauclusiennes :

  • Apt : section des JSP Apt Luberon
  • Bollène : Section des JSP de Bollène         
  • Carpentras : Section des JSP du Ventoux
  • L’Isle sur la sorgue : Section des JSP de l’Isle-sur-la-Sorgue
  • Orange : Section des JSP des 2 cantons d’Orange
  • Pertuis : Section des JSP Durance-Luberon
  • Vaison la Romaine : Section des JSP de Vaison-la-Romaine
  • Valréas : Section des JSP de Valréas

Le fonctionnement

Malgré un fort lien avec le SDIS, les sections restent néanmoins purement associatives, conformément à la réglementation. Par conséquent leur mode de gestion est propre à chaque entité. De ce fait, le recrutement des JSP se fait de manière différente selon les sections : tous les ans, tous les 2 ans ou tous les 3 ans, la fréquence étant liée au potentiel en formateurs.

La formation

La formation des jeunes sapeurs-pompiers a pour principaux objectifs :

  • d’inculquer aux JSP des valeurs citoyennes,d’engagement, de solidarité et d’éthique ;
  • de sensibiliser les jeunes aux risques et de les initier aux messages de prévention afin qu’ils puissent se positionner en tant qu’acteurs de leur propre sécurité et de celle des autres ;
  • de donner aux JSP les compétences nécessaires pour permettre leur engagement en qualité de sapeur-pompier volontaire, voire professionnel.

Elle est sanctionnée, à l’issue d’un parcours échelonné sur 3 ou 4 ans, par l’examen du Brevet National des Jeunes Sapeurs-Pompiers, organisé sous la responsabilité du SDIS. La formation d’un JSP est aujourd’hui l’équivalent d’une formation initiale de SPV dans le contenu, avec des volumes horaires multipliés par 3 ou 4 suivant les modes de fonctionnement, et étalés sur 3 à 4 années, ce qui garantit une très bonne acquisition des compétences.

Un vivier pour le volontariat

Au 1erjanvier 2016, si l’on se réfère aux 5 dernières années (durée d’engagement charnière pour les SPV), sur 160 JSP brevetés, 90% ont été recrutés en qualité de SPV. 82% ont notamment intégré le SDIS de Vaucluse,et seulement 5% d’entre eux ont arrêté depuis, ce qui témoigne d’une excellente fidélisation. Leur intégration au sein des équipes est souvent d’ailleurs une formalité.

Les 10% qui n’ont pas souscrit un engagement de SPV se répartissent comme suit :

  • 8% pour raisons professionnelles ou études
  • 2% pour des raisons diverses (inaptitude médicale aux fonctions de SPV,…)